Artistes en résidence : Conversation entre Mouna Saboni et M’hammed Kilito

Samedi 9 novembre 2019 à 16h
MACAAL – Musée d’Art Contemporain Africain Al Maaden

Intervenants :
Mouna Saboni, photographe
M’hammed Kilito, photographe
Janine Gaëlle Dieudji, Directrice des expositions, MACAAL
Estelle Guilie, Directrice artistique, Fondation Montresso*

Le MACAAL et la Fondation Montresso* ont le plaisir de vous convier à une conversation animée par les photographes Mouna Saboni et M’hammed Kilito dans le cadre de leurs résidences respectives, le samedi 9 novembre 2019 à 16h.

Grâce aux différentes interventions, cette rencontre permettra de mettre en dialogue les pratiques de chacun tout en évoquant le rôle des résidences artistiques dans la réalisation d’un projet photographique, leurs apport mais également les enjeux liés au médium.

À propos de Mouna Saboni

Mouna Sabonie, série TRAVERSER, 2019

Photographe franco-marocaine, l’identité de Mouna Saboni a été forgée par ses origines. Son travail interroge ainsi une mémoire personnelle, intimement liée au territoire. Pour son projet de résidence, TRAVERSER, elle parcourt dans une véritable quête d’identité la terre marocaine afin d’étudier son propre rapport à un environnement immédiat, ainsi qu’à celui d’individus rencontrés au détour d’un voyage. À travers une œuvre engagée et sensible, Mouna Saboni nous dévoile alors un univers emprunt de poésie.

Après un master d’Économie Sociale et Solidaire à l’université, Mouna Saboni intègre l’École Nationale Supérieure de la Photographie d’Arles dont elle sort diplômée en 2012. Elle a notamment exposé au Mexique, aux Pays-Bas, en Chine et au Japon. Elle a participé en 2012 et 2014 aux Rencontres de la photographie d’Arles. En 2012, son travail est entré dans la collection de la fondation d’entreprise Neuflize Vie pour la photographie.

À propos de M’hammed Kilito

M’hammed Kilito, Abdellah, Aït Blal, série Portrait of a Generation, 2019

À travers son travail, M’hammed Kilito explore les transformations sociétales en cours au Maroc. Ses photographies mettent en lumière, de façon sensible et critique, de profondes divisions sur des sujets tels que les diverses réalités sociales, le patrimoine culturel, la migration, l’identité et le déterminisme social. Avec le projet Portrait of a Generation (2019), l’artiste poursuit son travail de recherche sur la jeunesse marocaine.

M’hammed a étudié la photographie à l’École d’Art d’Ottawa et détient une maîtrise en Sciences Politiques de l’Université d’Ottawa. Il a exposé dans plusieurs galeries, musées et festivals au Maroc et à l’international tels que la Sharjah Art Foundation (Sharjah), le Amman Image Festival (Amman), la Tate Modern (Londres), le Addis Foto Fest (Addis Ababa), PhotoESPAÑA (Madrid), la Biennale internationale de Casablanca (Casablanca), Rétine Argentique (Marseille), la Fotofilmic Gallery (Vancouver) et le Beirut Image Festival (Beyrouth).