A l’écoute de Rythmes (in)visibles

Séance d’écoute, discussion et concert

Dimanche 4 avril 2021
15h – 19h

En partenariat avec LE 18 Marrakech et la Fondation Dar Bellarj

Dans le cadre du programme Ch[a]rita / السِّيس, le MACAAL vous invite à venir ce dimanche 4 avril pour un après-midi à l’écoute des féminismes contextuels au Maroc entre séance d’écoute, discussions et musique, en compagnie de l’artiste sonore Anna Raimondo, des Mamans Douées de Dar Bellarj, de l’artiste chanteuse Meryem Amal / Souaed et de la sociologue Leila Bouasria.

À l’écoute de Rythmes (in)visibles est une proposition de l’artiste Anna Raimondo en dialogue avec Francesca Masoero & Rim Mejdi. Guidées par les oreilles et les voix des Mamans Douées de Dar Bellarj et de l’artiste chanteuse Meryem Amal ainsi que les réflexions de la sociologue et féministe Leila Bouasria, elles analyseront la place des femmes dans l’espace public au Maroc, les formes de son appropriation, et questionneront la construction de dichotomies telles que public/privé, intime/collectif, masculin/féminin.

Programme

Extension d’une résidence de recherche de l’artiste, le programme propose :

15h – 16h00 | Introduction et séance d’écoute du documentaire radiophonique Rythmes (in)visibles par Anna Raimondo
16h00 – 17h00 | Conversation entre l’artiste, les Mamans Douées et la sociologue Leila Bouasria
17h30 – 19h00 | Concert par la troupe des Ghiwan, chapotée par Meryem Amal

>> Cette rencontre est aussi diffusée en streaming radiophonique à partir de https://www.mahattatradio.net/ <<

A propos

Anna Raimondo
Anna Raimondo utilise la voix et l’écoute comme des plateformes de rencontre, de collaboration et d’échange, des outils de diffraction des identités. En questionnant les limites entre le public et le privé ainsi qu’entre les genres et les connotations qu’y sont associées, elle réactive ou déconstruit des imaginaires et des pratiques culturelles (de la figure de la sirène aux chansons pop jusqu’aux encouragements et aux dictons) pour rejouer et fluidifier les notions d’identité et de subjectivité. Diplômée du Master en Arts sonores (University of the Arts of London), elle poursuit actuellement ses recherches doctorales sur l’écoute et sa relation avec la discipline de la géographie urbaine à partir d’une perspective féministe intersectionnelle, décoloniale et transféministe.

Rythmes (in)visibles
Développé lors d’une résidence à partir d’un échange entre Anna Raimondo et les Mamans Douées de Dar Bellarj, « Rythmes (in)visibles » propose une dérive auditive dans les ruelles de la médina de Marrakech selon une perspective genrée et plurielle. En se concentrant sur l’approche orale et auditive, l’artiste souhaitait créer un chœur multiple de voix basé sur la narration personnelle des femmes impliquées dans le projet, leurs perceptions, valeurs et expériences quotidiennes de la ville, en relation avec le paysage sonore public et ses propres rythmes, que ces femmes contribuent à composer.
Réalisation dans le cadre des programmes QANAT et Ateliers Collectifs.

Ch[a]rita / السِّيس
Ch[a]rita/السِّيس est un programme d’interventions artistiques, de conversations, de projections et d’ateliers qui se déroule dans des espaces publics et communs, ainsi que dans des lieux dédiés à l’art et la culture. Pour cette année 2021, Ch[a]rita/السِّيس aura lieu du 1er au 17 avril 2021 à partir de Marrakech, avec un riche programme comprenant l’intervention d’artistes, chercheurs et acteurs culturels.
Développé par 18, derb el ferrane et Dar Bellarj, en dialogue avec Mahal Art Space, à travers leurs plateformes de recherche-action QANAT, Ateliers Collectifs et Pédagogies Invisibles. Ch[a]rita / السِّيس est soutenu par la Fondation Susanna Biedermann, Stimuleringsfonds Creatieve Industrie et la SCAC – Ambassade de France au Maroc