L‘apparition de l’image photographique

Expérimentation autour de la prise de vue et du tirage argentique
et en cyanotype.

Intervenant : Mustapha Azeroual
Dates : du mardi 10 au jeudi 12 avril 2018 de 10h à 15h
Lieu : Musée d’Art Contemporain Africain Al Maaden, Marrakech

À l’occasion de l’exposition Africa Is No Island présentée du 27 février au 24 août 2018, le Musée d’Art Contemporain Africain Al Maaden organise un atelier de compréhension et d’expérimentation autour de la formation de l’image, la prise de vue et le tirage en collaboration avec le photographe Mustapha Azeroual.

Organisé sur trois jours, cet atelier a pour but d’ouvrir une réflexion autour de la notion d’enregistrement photographique en trois volets :

Jour 1 : Présentation et démonstration des outils de prise de vue argentique et tirage en cyanotype.
◦ Réalisation de premières images
◦ Développement et tirage par contact
Jour 2 : Présentation et transmission de notions de narration photographique.
◦ Définition d’un axe de travail par chacun des participants
◦ Réalisation de prises de vues
Jour 3 : Editing et discussion autour des travaux réalisés.
◦ Prise de vue et tirage
◦ Bilan du workshop, réflexion sur les rendus, présentation et échanges avec le public

Conditions de participation :
Activité gratuite (*), réservée aux photographes, même débutants, maîtrisant les bases techniques de photographie et les notions d’exposition : diaphragme, vitesse, ISO, notions de haute et basse lumières, etc.
Se munir de son appareil photo.
Langue : Français

Pour participer à l’atelier, merci de transmettre vos candidatures au plus tard le 4 avril 2018 à info@macaal.org :
– en indiquant vos nom, prénom et date de naissance
– en joignant cinq photographies

(*) dans la limite des places disponibles : 10 maximum

Résurgences #2, Tirages en gomme bichromatée sur volume en porcelaine, 2014 © Mustapha Azeroual

À propos de Mustapha Azeroual :
Né en 1979 à Tours, Mustapha Azeroual est un photographe autodidacte d’origine franco-marocaine. Il vit et travaille entre Casablanca et Paris. Scientifique de formation, son travail se fonde sur l’observation et l’expérimentation, confrontant les techniques historiques de prise de vue et de tirages aux enjeux contemporains de la photographie. Interrogeant les outils, les processus d’apparition et les supports, l’artiste privilégie avant tout le point de vue du spectateur. Son travail consiste en une analyse du photographique et s’articule autour de quatre champs d’étude principaux : l’étude de la lumière, la question du motif, l’étude de l’enregistrement et de la restitution de la couleur et la question du support. Ces thèmes de recherche ont donné naissance à des sections d’œuvres dans lesquelles les séries deviennent des espaces d’expérimentation. Résident permanent de la Capsule, Centre de création photographique du Bourget, il a rejoint Fresh Winds fin 2015, dans le cadre de la Biennale d’art contemporain de Gardur en Islande. Il développe le projet ELLIOS, une étude de la lumière, en partenariat avec le LESIA (pôle d’observation du soleil de l’Observatoire de Paris-Meudon). Son travail est représenté en France par la Galerie Binôme (Paris), au Maroc par CulturesInterfaces (Casablanca) et aux États-Unis par Mariane Ibrahim Gallery (Seattle).