M’hammed Kilito

2 septembre – 31 octobre 2019

A l’issue de son premier appel à candidatures, le MACAAL Residence a accueilli le photographe marocain M’hammed Kilito du 2 septembre au 31 octobre 2019.

M’hammed Kilito s’intéresse aux petits détails de la vie quotidienne qui documentent le Maroc contemporain. À travers son travail, il explore, questionne et tente de comprendre les transformations sociétales en cours dans son pays. Ses photographies, souvent des scènes et fragments du quotidien, mettent en lumière de façon sensible et critique de profondes divisions sur des sujets tels que les clivages sociaux, l’héritage, la migration, l’identité et le déterministe social. Sa démarche témoigne d’un regard humaniste que porte le  photographe sur la réalité qui l’entoure.

M’hammed Kilito, Abdellah, Aït Blal, série Portrait of a Generation, 2019

Durant sa période de résidence au MACAAL, M’hammed Kilito s’est intéressé à la situation des jeunes en milieu rural. Ses photographies esquissent le portrait de Marocains désorientés et désœuvrés. Coupés du reste du monde, ils se trouvent dans une position précaire, affectés par un taux de chômage plus élevé que leurs compatriotes citadins, des offres de formation – lorsqu’elles existent – inadéquates et un manque de perspectives prometteuses.

Qui sont-ils ? Comment (le) vivent-ils ? Quelles sont leurs frustrations ? De quoi rêvent-ils? Ce sont les quatre questions essentielles auxquelles le photographe s’est donné pour objectif de répondre à travers une errance photographique dans les campagnes et les villages du Maroc.

A propos de M’hammed Kilito

Né à Lvov, en Ukraine, M’hammed Kilito grandit à Rabat puis s’installe au Canada en 2001 où il étudie les sciences politiques à l’Université d’Ottawa ainsi que la  photographie à l’École d’Art d’Ottawa. Chercheur au Conseil de Planification Social d’Ottawa puis chef du département vidéo à l’agence de publicité montréalaise Ressac, il décide de s’installer au Maroc en 2015 afin de se consacrer exclusivement à la photographie.

Le travail de M’hammed Kilito a été présenté dans des galeries, musées et festivals, tels que la Sharjah Art Foundation (Sharjah), le Amman Image Festival (Amman), la Tate Modern (Londres), le Addis Foto Fest (Addis Ababa), PHotoESPAÑA (Madrid), la Biennale internationale de Casablanca (Casablanca), Rétine Argentique (Marseille), la Fotofilmic Gallery (Vancouver) et le Beirut Image Festival (Beyrouth). Ses travaux ont été publiés dans plusieurs quotidiens et magazines tels que The Washington Post, El Pais, Off the Wall, Jeune Afrique, Afrique Magazine, Diptyk, L’Express et TelQuel. Il est membre de l’African Photojournalism Database – un projet de World Press Photo Foundation et d’Everyday Africa.

M’hammed Kilito vit actuellement à Marrakech.

M’hammed Kilito, Anas, série Band of Outsiders, 2019
Impression Fine art, 80 x 60 cm

Evénements

Pour clôturer sa résidence, le photographe ouvre les portes de son studio au public le jeudi 31 octobre de 18h à 20h afin de présenter sa pratique artistique et son projet en cours, Portrait of a Generation.

Une rencontre-discussion à propos des différents modèles de résidences artistiques existants entre M’hammed Kilito, Mouna Saboni (artiste), Janine Dieudji (Directrice des expositions du MACAAL) et Estelle Guilié (Directrice artistique de la résidence Jardin Rouge) aura également lieu le samedi 9 novembre à 16h.

Tea Time MACAAL #2