Rencontre

Essaouira : De la musique à l’art, Cité aux influences culturelles multiples

Conversation avec Hindi Zahra, Daox, Othmane Bengebara et Martin Seigneur

Jeudi 30 septembre 2021, 17h (Maroc)

Langue : Français

En partenariat avec Afikra

Dans le cadre de son exposition Outsiders/Insiders? Artistes d’Essaouira des collections Fondation Alliances et Fundación Yannick y Ben Jakober, le MACAAL organise une discussion en ligne qui réunira l’architecte et scénographe de l’exposition Othmane Bengebara, la chanteuse et autrice Hindi Zahra, le co-fondateur du Moga festival DJ Daox, ainsi que l’auteur-compositeur et interprète Martin Seigneur. Intitulée Essaouira : De la musique à l’art, Cité aux influences culturelles multiples, la rencontre posera un regard particulier sur la ville d’Essaouira comme terreau créatif, cité muse qui passionne les artistes marocains et internationaux depuis toujours.
Intarissable source d’inspiration pour les peintres et sculpteurs souiris, Essaouira est aussi connue pour son histoire, sa musique et ses festivals internationaux. Il s’agira de comprendre comment cette petite ville portuaire située aux portes de l’Atlantique, et que rien ne prédisposait à un tel destin, a réussi à engendrer autant de talents et une telle diversité culturelle.
La rencontre sera modérée par Meriem Berrada, Directrice artistique du musée.
La rencontre se fera en français, en ligne avec la plateforme culturelle Afikra.

A propos de Hindi Zahra

Hindi Zahra est une artiste polymorphe, chanteuse franco-marocaine, mais également peintre, auteure, actrice et compositrice. Chez elle, la musique est avant tout une histoire de famille, l’histoire d’une Berbère née au Maroc. Un père militaire et une mère au foyer, comédienne et chanteuse reconnue au village, et puis des oncles musiciens l’initient à la musique traditionnelle gnaoua, au reggae et au folk de Bob Dylan. Elle grandit ainsi, à l’écoute des divas du raï et du châabi, façon Rimitti, et divas égyptiennes, telle Oum Khalsoum, entre musique traditionnelle berbère et rock’n’roll du bled, mais aussi non loin du blues malien du grand Ali Farka Touré et de la folk sensuelle d’Ismaël Lo.
Une voix envoûtante, des paroles qui résonnent telle une incantation, l’enchanteresse Hindi Zahra arbore un cachet musical inimitable.

A propos de Daox

Né à Casablanca, Abdeslam Alaoui, plus connu sous le nom de Daox a commencé une carrière dans la musique à un âge précoce après avoir été séduit par les classiques hip-hop et des légendes de la musique électroniques tels que Aphex Twin, Amon Tobin, Model 500 et Ken Ishii entre autres. Depuis, Daox fait partie des dj/producteurs les plus prometteurs de la florissante scène underground d’Afrique du Nord avec des sets aériens influencés par des sonorités deep techno. En 2016, Daox se lance dans une nouvelle aventure en créant le Moga Festival d’Essaouira, un festival électronique entre héritage gnaoua et touche moderne.

A propos d’Othmane Bengebara

Othmane Bengebara est un architecte et un artiste conceptuel. Il est formé à l’École Spéciale d’Architecture de Paris et à l’Université Pontificale Catholique de Rio de Janeiro. Son œuvre se polarise autour du carré, élément référant et répétitif, comme une unité de base pour construire de l’espace. Othmane Bengebara est également le scénographe de l’exposition Outsiders/Insiders? présentée actuellement au MACAAL. Pensée comme une expérience spatiale, sonore, chromatique et surtout mystique, la scénographie se veut comme une véritable invitation à la transe.

A propos de Martin Seigneur

Martin Seigneur est un auteur-compositeur-interprète français. Bien que baigné dans la culture folk des années 1960-70 avec des artistes tels que Bob Dylan ou Leonard Cohen, il n’en reste pas moins attaché à sa langue natale et façonne un « pop/rock français » qui s’inscrit directement dans la lignée d’Alain Bashung ou encore de Noir Désir. En 2016, il part en immersion à Essaouira dans l’univers de la musique Gnaoua, lui permettant de rencontrer par la suite Reda Zniber et Khalil Mounji de Gnaoua Culture avec lesquels il entame leur projet : l’album Lila.

A propos d’Afikra

Afikra est un mouvement populaire qui s’est transformé en une plateforme médiatique, éducative mondiale axée sur l’histoire, la connaissance et la compréhension de la culture du monde arabe. La particularité d’Afikra est de cultiver la curiosité dans la communauté arabophone, en encourageant les membres à développer un esprit critique et remettre en question de manière proactive les récits dominants sur l’histoire et la culture de la région.